17.4 C
Compiègne
mardi, 16 juillet, 2024

L’histoire de Bienville chapitre II

A lire

Bernard BLAY
Bernard BLAY
Directeur de Publication

M. le baron de Bonnault, dans son remarquable ouvrage sur les Francs-Archers de Compiègne, rappelle les noms de plusieurs hommes de Bienville qui firent partie du contingent Compiégnois.
Nous voyons que Michel Le Gendre, Jehan Chrétien et Estienne Erlault, de Bienville, prirent part, en 1477, aux mémorables campagnes de Bourgogne et d’Artois.
Le capitaine des Francs-Archers de Compiègne était alors Louis Balagny.
A la réorganisation des Francs-Archers de Compiègne, dix ans plus tard, nous trouvons encore le nom de Jehan Chrétien. Une difficulté se présenta alors pour son admission, car il était imposé à la taille pour une somme supérieure à quarante sous tournois.
C’était sans doute, dit M. le baron de Bonnault, le maximum d’impôt payé par ces contribuables de moyenne échelle entre lesquels on devait choisir les Francs-Archers.
On réussit cependant à s’arranger ainsi qu’il appert du document ci-après :

« Et pour ce que le dessus dit Jehan Chrétien, présenté pour la ville audit commissaire, est demourant au villaige de Bienville et en icelluy lieu assiz à la taille à plus hault pris que de XL s. tournois ; considérant par les gouverneurs qu’il est homme de bien, pour bien servir le Roy et qu’il a par cy-devant fait guerre et suivv les guerres, et qu’il peut faire prouffit à la ville à prendre garde aux habillements de ses compaignons, ont promis de lui acquictier doresnavant de sa taille jusques ausdis XL s. tournois, envers les habitants dudit. Bienville, tant qu’il sera au service du Roy, pour ladicte ville de Compiengne. Et il a promis esmains des esleuz de paier le par-dessus de XL s. tournois, à quoi il pourra estre assiz aux tailles dudit seigneur et de ce, s’est obligié en la main desdis esleuz cejourd’huy. »
Les comptes de 1487-1490 portent que Jehan Chrétien reçut 32 sols parisis pour l’aider à payer, sa taille.
Jehan Chrétien mourut au service du roi et la ville de Compiègne accorda, le mercredi 12 août 1489, un secours à sa veuve, que nous
trouvons ainsi libellé :

A Jehenne, vesve de feu .Jehan Chrétien, en son vivant franc-archier pour ladicte ville et lequel est mort au service du Roy nostre sire, en servant icelle ville, en pays de Flandres, a esté fait mandement de XL sols parisis, pour subvenir à ses nécessitez et mesme pour aidier à paier sa taille à Bienville.

Les noms des archers de Bienville qui servirent vaillamment et fidèlement la France méritaient d’être rappelés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici


spot_img

Articles récents

Ma Médiathèque numérique

Avec Ma Médiathèque numérique , le Département de l'Oise vous offre des milliers de ressources en ligne : magazines et presse, films et documentaires , livres numériques, jeux et livres pour enfants, cours et...
spot_imgspot_img
- Information -spot_img