21.9 C
Compiègne
mardi, 16 juillet, 2024

Restauration de l’Aronde : à tout problème , des solutions ! Encore faut il avoir connaissance du problème !

A lire

Bernard BLAY
Bernard BLAY
Directeur de Publication

Lors de la réunion publique concernant la reconversion des marais communaux il nous avait été clairement spécifié les points suivants à propos de la restauration de l’Aronde:

  1. La restauration de l’Aronde s’effectuerait sans eau et pour ce faire un bras de déviation serait creusé dans le marais afin de contourner la partie à restaurer.
  2. Une pêche électrique serait réalisée pour sauvegarder les poissons.
  3. L’empierrement nécessaire à la diminution de la largeur de la rivière serait fait exclusivement coté marais ; la berge coté propriétaire ne serait pas touchée car ils n’en avaient pas le droit.

Que constate t’on aujourd’hui :

  1. La restauration de l’Aronde ne s’est pas faite à sec, la déviation annoncée n’ayant pas été réalisée.
  2. Les poissons n’ont pas été sauvegardés
  3. La berge coté propriétaires a été empierrée .

Suivant de très près la réalisation des travaux , Claude De Cock, secrétaire de l’APAB , pêcheur et propriétaire d’une berge de l’Aronde, constatant le non respect du cahier des charges et de surcroit une réduction excessive de la rivière devant chez lui, ne lui laissant qu’un mètre de rivière pour pouvoir pêcher , est tout de suite intervenu auprès de Patrick Leroux maire de Bienville et de Claude Blondel (Vice président du ROSO ) pour leur faire constater cet état de fait. L’intervention urgente du Maire de Bienville et de Claude Blondel a permis d’organiser une réunion sur site avec Sébastien Deschamps, le Directeur du SMOA. Dès le lendemain , en présence de Claude De Dock, Claude Blondel , quelques habitants de Bienville mais sans la présence du Maire, (ni d’ailleurs personne de la municipalité), Sébastien Deschamps commença par nous expliquer pourquoi le cahier des charges n’avait pas été respecté et que les modifications opérées avaient reçu l’aval des autorités compétentes . Ne comprenant pas la teneur du problème évoqué par Claude De Dock nous nous sommes rendu au droit de sa propriété. Sur place Sébastien Deschamps ne pu que constater qu’en effet, le rétrécissement de la rivière était très excessif et après avoir pris en compte les remarques de Claude De Cock donna des instructions aux ouvriers pour retirer une partie des cailloux sur les 2 cotés de l’Aronde afin d’avoir plus de largeur . Voir à ce propos la photo du rétrécissement avant et après intervention ci-dessous

A ce stade on ne peut que remercier Sébastien Deschamps pour sa réactivité , et son efficacité à résoudre le problème posé. (SD indiquant au passage que la présence des engins de terrassement avaient grandement facilité l’opération).

Claude De Cock (APAB) / Claude Blondel (ROSO) / Sébastien Deschamps (SMOA)

Ceci étant on peut se poser des questions sur la communication lors de la réunion publique . Nous aurait on pris pour des pigeons ? .

A votre avis, que serait il arrivé s’ils nous avaient présenté le projet comme il est réalisé aujourd’hui ? Et bien il est fort probable qu’il aurait été entravé par les associations car il n’était pas acceptable . A contrario on nous a présenté un super projet , très respectueux de l’environnement , des droits des propriétaires et de la faune etc etc .. et c’est passé comme une lettre à la poste . Chacun se fera son idée sur l’honnêteté de la démarche …..surtout qu’aucune autorité , y compris la municipalité de Bienville , n’a prévenu les habitants et surtout les propriétaires des modifications opérées. Cette démarche a d’ailleurs fait réagir un autre propriétaire de Bienviile.

En effet, quelques jours plus tard , Madame Anne Marie Vicente propriétaire de la villa des Marronniers , « le Chateau » pour les anciens , avertie par son locataire, a immédiatement écrit à Sébastien Deschamps afin de lui faire part de son vif mécontentement sur la méthode et sur l’impact environnemental des travaux . En effet , depuis 1880 cette propriété possède un étang qu’avait fait creuser son trisaïeul, Mr Malmain qui a été maire de Bienville comme son fils quelques années après.
Je la cite  » La faune et la flore y sont riches, et c’est un vrai refuge de biodiversité. Quels dommages vont être causés par cet  » aménagement » imprévu de cette rive de l’Aronde ? Il serait bon de s’en préoccuper avant d’agir de la sorte, surtout lorsqu’on présente le projet de reconversion de la peupleraie comme étant de créer ‘ un milieu qui deviendra une zone naturelle sensible à forte biodiversité ».
D’autre part, ne pouvant être présente pour la réunion publique du 25 Octobre , Mme Vicente a donné pouvoir à Claude De Cock de l’APAB pour la représenter.

Action immédiate du SMOA : retrait de l’empierrement au droit de la propriété Les marronniers.

Et pour finir quid de la décharge municipale (dont on peut constater la présence de plastiques et autres polluants) pour laquelle la municipalité fait la politique de l’autruche . On m’a rapporté qu’ils auraient dit : « Faire quelque chose ça serait pire que bien ». Ha bon , pourquoi ? Des tests ont été faits ? Si c’est le cas on aimerait être au courant. Sérieusement la moindre des choses ça serait de s’assurer qu’il n’y a aucune pollution horizontale et verticale et quand la Municipalité indique qu’il n’y a rien à faire c’est méconnaitre par exemple les travaux de Claude Grison , Directrice du laboratoire ChimEco qui a reçu le prix de l’inventeur Européen de l’année en 2022. En effet elle a développé des méthodes pour décontaminer les sols et l’eau grâce à des plantes. Quand on sait que dans 3 ans il sera décidé s’il faut planter des arbres sur le marais ne pensez vous pas qu’il serait bon de savoir si le site est pollué ? Pour ce faire suffit de contacter l’ARS afin de leur demander de faire des tests de pollution comme çà on sera rassuré ou pas ….. mais çà c’est de la responsabilité de la municipalité ….L’avenir nous dira s’ils ont fait quelque chose ……

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez saisir votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici


spot_img

Articles récents

Ma Médiathèque numérique

Avec Ma Médiathèque numérique , le Département de l'Oise vous offre des milliers de ressources en ligne : magazines et presse, films et documentaires , livres numériques, jeux et livres pour enfants, cours et...
spot_imgspot_img
- Information -spot_img